THE SECRET , la loi de l'attraction d’après Rhonda Byrne



je me suis plongée dans Le Secret de Rhonda Byrne avec une infinie curiosité. J’ai entendu parler de ce livre par mon  amie Dallel , qui essaie d’appliquer les principes de la loi de l’attraction et me vante les bienfaits « d’investir en soi-même ».

Qu’est-ce que cette loi de l’attraction ? Tout ce qui arrive dans notre vie, nous l’attirons dans notre vie. Tout est attiré vers nous en vertu des images que nous avons dans notre esprit. C’est ce que nous pensons. Peu importe ce qui passe par notre esprit, nous l’attirons. Chacune de nos pensées est une chose réelle, une force.
D’après l’auteur du livre, les personnes qui ont marqué les siècles telles que Shakespeare, Beethoven, Da Vinci, Goethe, Victor Hugo, … ont considéré cette loi comme la loi la plus puissante de l’Univers.
La loi d’attraction dit que le positif attire le positif donc lorsque vous avez une pensée, vous attirez les pensées qui lui ressemblent. Les pensées sont magnétiques et ont une fréquence. Lorsque vous émettez une pensée, elle attire celles qui sont sur la même fréquence. Donc si vous souhaitez changer quelque chose dans votre vie, changez les fréquences que vous émettez en modifiant vos pensées. Par ailleurs, vos pensées actuelles créent votre vie future, ce à quoi vous pensez le plus, ou sur lesquelles vous vous concentrez le plus, apparaitra dans votre vie. Vos pensées deviennent des choses.
 " nos pensées et nos émotions assemblent et réorganisent  continuellement  notre réalité " --- Rhonda Byrne

Les personnes positives sont souvent très entourées, bien plus que les personnes qui « émettent sur une fréquence négative ». Elles ont plus d’amis, elles ont souvent plus d’opportunités positives (ex : un ami leur prête une maison pour les vacances)…

Je ne nie pas non plus la puissance du mental. L’effet placebo, par exemple, est saisissant : croire qu’une substance anodine est un médicament a parfois autant d’effets que si la personne consommait un vrai médicament. Croire que l’on peut obtenir quelque chose aide souvent à l’obtenir : les gens qui sont sûrs d’eux obtiennent d’ailleurs souvent beaucoup, même quand ils ont moins de compétences qu’une personne plus méritante mais qui doute d’elle-même.

Selon Rhonda Byrne, pour obtenir quelque chose, il faut croire que l’on a cette chose… et pas seulement la vouloir. Imaginons par exemple que j’aie envie de vivre à Paris, dans un appartement du quartier de Saint-Germain-des-Prés. L’idée n’est pas de croiser les doigts en se répétant « Je veux habiter à Saint-Germain-des-Prés »… mais de se projeter, de croire vraiment que l’on habite là.

En imaginant comment est notre appartement, notre rue, en écrivant notre adresse, en essayant finalement de « tromper » notre esprit pour qu’il construise artificiellement la réalité de « J’habite à Saint-Germain-des-Prés ». Il chercherait alors naturellement à résoudre la dissonance entre croyance et réalité, en vous aidant à trouver un moyen de concrétiser votre souhait.

Le livre Le Secret regorge d’exemples sur la manière de pratiquer ce processus d’auto-suggestion pour obtenir ce que l’on souhaite. Chaque chapitre s’articule autour d’un domaine de vie ou d’une manière de mettre en pratique la loi de l’attraction, et se termine par les idées essentielles « à emporter avec soi » pour les mettre en oeuvre dans sa vie.

J’ai, pour ma part, été assez convaincue par l’idée qu’un processus de pensée positive pouvait produire des effets positifs. Souvent, on laisse les pensées nous arriver spontanément, tandis que la loi de l’attraction nous oblige à stimuler notre manière de penser afin, parfois, de l’orienter différemment. Par exemple, au lieu de penser à ce que l’on ne veut pas (au risque de l’attirer à nous par le simple fait d’y penser), il faut croire à ce que l’on veut.
C’est un exercice très libérateur car il vous oblige à lâcher prise avec vos pensées négatives pour essayer de vous projeter dans ce que vous ressentiriez si vous aviez telle ou telle chose. On a l’impression de redevenir un enfant, qui joue à faire « comme si ».









Publier un commentaire

0 Commentaires